300 images sauvages (recueil d'affiches de concert)

Nous venons juste de recevoir le livre 300 images sauvages, sorti par Seb Barbe à pop.
Grâce à cette très belle initiative de Seb, voici compilés trois cents affiches et flyers de concerts organisés à Lyon entre 2004 et 2009... soit cinq ans d'activisme musical documentés dans ce beau livre au format 25x35cm.
Vous pourrez (re)voir des images fabriquées par d'incontournables anciens, tels que Nabil, Der Kommissar, Bertoyas, Damien Grange...
Vous y trouverez également les travaux de personnes qui se sont affirmées au cours de cette période de cinq ans, comme Gaël Moissonnier, Julien Dupont, Madame Lapin, Stéréotype...
Enfin, vous aurez droit à des affiches faites par une toute dernière génération de graphistes, tels que Félicité ou les jeunes du collectif Arbitraire. Au total, pas moins de 23 faiseurs d'affiches sont représentés dans ce recueil, sur 56 pages.
L'ensemble est cohérent, classé par artiste. Chacun a d'ailleurs droit à une reproduction pleine page. C'est foisonnant, ça sent la passion et l'énergie do it yourself.
Bravo donc à Seb Barbe à Pop !
On espère une suite, d'ici quelques années.
Si vous nous permettez un conseil, n'attendez pas pour vous le procurer, car il n'y en a que 300 exemplaires et ça va partir comme des petits pains. Alors, si vous aviez raté le livre 66 affiches de Nabil, vous avez aujourd'hui la chance de ne pas laisser passer 300 images sauvages. Il faut dire qu'à 10 €, on aurait tort de se priver.

Paul Mattick (Jr) : Le jour de l'addition (court essai d'économie)

"Si l'ensemble du système financier partait en quenouille et si l'argent cessait d'être la source d'énergie qui fait tourner les rouages de la production, tout l'appareil productif de la société - les machines, les matières premières et surtout les femmes et les hommes - n'en serait pas moins toujours là et pourrait servir à satisfaire les besoins des êtres humains. Moins il faudra d'années de souffrance et de confusion pour que les gens en prennent conscience, mieux cela vaudra".
Ainsi conclut l'auteur dans ce rapide essai sur la crise financière mondiale.
En quatre chapitres, Le jour de l'addition expose d'abord les circonstances particulières des difficultés actuelles pour ensuite se livrer à un nécessaire rappel économique des soixante dernières années. Puis Mattick explore en profondeur le concept de crise dans le contexte du capitalisme, avant de finir son exposé sur les formes que prendra la crise que nous traversons actuellement et sur les moyens d'agir contre elle.
Ce texte est limpide, concis et très éclairant. Même et surtout si l'on ne se passionne pas pour l'économie, la lecture du Jour de l'addition est stimulante : on comprend mieux en quoi le concept de crise est inhérent au système et pourquoi toutes les démarches actuelles pour l'endiguer se révéleront être inefficaces.
Nous vous recommandons vivement de vous plonger dans les soixante pages de cette démonstration implacable, afin de mieux saisir les enjeux de la situation soit-disant exceptionnelle que nous vivons actuellement.

Paul Mattick, Le jour de l'addition, L'insomniaque, 64 pages. 7 €.